Le crédit d'impôt qui profite à tout le monde… ou «Attaque sur le Fonds»

Actualités politiques

16 avril 2013

Credit

 

Nous vous invitons à signer la pétition «Le crédit d’impôt c’est profitable pour moi, et ça profite à tout le monde»

 

Petit retour en arrière – extraits de la chronique de Gérard Bérubé, «Attaques sur le Fonds», Le Devoir, 4 avril 2013:

«La saveur antiquébécoise du dernier budget Flaherty laisse un goût amer. D’autant qu’il témoigne d’une méconnaissance de la spécificité économique du Québec. Dans sa charge visant directement les fonds de travailleurs, Ottawa s’attaque à l’une des rares institutions capables de relever avec succès le pari de transformer l’épargne-retraite en capitaux patients pour les PME. Tout cela à coût fiscal nul pour les gouvernements. […]»

Doit-on rappeler:

« Le crédit d’impôt vient en appui à ces institutions se voyant confier la double mission consistant à favoriser l’épargne-retraite tout en procurant des capitaux patients aux PME afin de créer, de maintenir et de sauvegarder des emplois. Et rares sont les institutions qui, tel le Fonds de solidarité FTQ et le Fondaction de la CSN, parviennent à faire ces arbitrages avec succès. […]»

Pour conclure:

«Tout cela, faut-il le répéter, à coût nul pour les gouvernements. […]

Que doit-on comprendre ?»

 

Sources: «Perspectives – Attaque sur le Fonds», Le Devoir, Gérard Bérubé, 4 avril 2013

 

Madame Maltais, je m’adresse à vous

Actualités politiques

16 avril 2013

par Pierre Céré,
porte-parole du Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC)

 

Madame Maltais, je désire avant tout que vous sachiez que j’éprouve beaucoup de respect pour la femme de conviction et de combat que vous êtes. Votre parcours est éloquent. Si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous signifier combien je m’explique mal votre persistance à aller de l’avant avec cette réforme de l’aide sociale.

Il y a quelques semaines, nous avons eu des échanges au sujet de la position du Conseil national des chômeurs quant à notre opposition à la réforme fédérale de l’assurance-emploi et à la possibilité de rapatrier ce programme au Québec.

Nous avons aussi abordé la question de la réforme de l’aide sociale. Comme tant d’autres, j’ai été surpris que vous utilisiez les mêmes arguments que ceux évoqués par la ministre fédérale des Ressources humaines, Diane Finley : Il n’y a pas de réforme, ce sont de vieux règlements qu’il fallait mettre à jour, l’idée étant de ramener les gens sur le marché du travail. Curieuse parenté qui fragilise la crédibilité du gouvernement québécois dans sa dénonciation des agissements fédéraux en matière d’assurance-emploi.

J’ai aussi mentionné que de poursuivre sur cette trajectoire nuirait à nos efforts. Certains opposants au rapatriement de l’assurance-emploi n’attendant que de telles occasions pour déchirer leur chemise sur la place publique. Ils l’ont d’ailleurs fait. Mais il y a réellement plus grave, le danger qu’un sentiment d’écoeurement ne s’empare des Québécois et qu’on finisse par voir une certaine affinité entre Québec et Ottawa en se disant : « Voilà, c’est du pareil au même. » Je ne pense pas que tout soit pareil. Je pense que nous nous sommes donné une société pas mal intéressante et qui peut faire beaucoup mieux que les mesures coercitives annoncées à l’aide sociale. On ne sort pas les gens de la pauvreté en leur enlevant une partie des trop maigres ressources dont ils disposent pour survivre.

Derrière l’aide sociale, se cachent une multitude de drames humains et autant de problématiques à dénouer, d’interventions à mettre en œuvre. Tout cela exige du doigté. Contrairement à ce qui se passe à Ottawa, il y a ici au Québec un processus de consultation et un véritable débat mais, malheureusement, cela ne suffit pas.

Madame la Ministre, vous devriez vous ranger à l’avis du Protecteur du citoyen, à celui de la Commission des droits de la personne, aux réserves exprimées par les directeurs de la santé publique du Québec, aux mouvements sociaux et autres, tels le Front commun des personnes assistées sociales du Québec et le Collectif pour un Québec sans pauvreté, qui se sont manifesté sur la question. Il ne sert plus à rien de nous expliquer le bien-fondé des mesures annoncées. Nous avons tous compris. Il faut retirer ces mesures et refaire ses devoirs.

Je ne sais pas comment vous recevrez cette lettre. Certains se feront un malin plaisir de vous la mettre sous les yeux. L’opinion que j’exprime ne se veut pourtant pas une attaque en règle mais plutôt un plaidoyer pour ce qui nous semble juste. Pour ma part, je continue à croire que ce gouvernement est la meilleure chose qui pouvait arriver au Québec.

Je dis qu’il ne faut pas que la déception et la morosité l’emportent. Je dis que nous avons besoin d’espoir, de grands chantiers et de changements qui s’inscrivent à la fois dans le réel mais aussi dans un projet de société, une société « comme glace en débâcle, qui parle de liberté ».

 

Cet article a aussi été publié:

– «Retirez ces mesures! Derrière l’aide sociale se cachent des drames humains» Opinion, La Presse, Pierre Céré, 16 avril 2013, p. A14.

– «Madame Maltais, je m’adresse à vous», L’Aut’Journal, Pierre Céré, 17 avril 2013.

 

 

Charlevoix – Nos groupes s’organisent partout pour la manif du 27 avril !

Actualités politiques

16 avril 2013

Le Mouvement Action-Chômage de Charlevoix [membre du CNC] vous invite à participer à une grande manifestation contre la réforme de l’assurance-emploi, qui aura lieu le Samedi 27 avril 2013, à Montréal.

Nous avons organisé un service de transport par autobus, tout à fait gratuit, afin de vous permettre de nous accompagner dans cette ultime démarche.  Une réponse positive serait appréciée avant 12h00 (midi) le 22 avril 2013, à nos bureaux, au 418-665-3623.

Voici les heures et lieux de départ de l’autobus :

De La Malbaie (Canadian Tire) – 7h30 am

De Clermont (Irving) – 7h45 am

De St-Hilarion (Miche-Main) – 8h00 am

De St-Urbain (Chez Laurent) – 8h15 am

De Baie-St-Paul (Centre d’achat, près du Hart) – 8h30 am

Ste-Anne-de-Beaupré (Centre d’achat) – 9h00 am

Page 50 of 113« First...102030...4849505152...607080...Last »

Poser une question

Valider