Les Soeurs de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal nous laissent ce message

Actualités politiques

25 novembre 2013

Avec le don reçu ce lundi matin, les Sœurs de l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal nous écrivent :

«Nous venons poser un geste symbolique en vous envoyant cette petite contribution. Il nous était impératif de venir vous exprimer notre solidarité et notre admiration spécialement dans ces temps où la corruption est malheureusement monnaie courante.

Votre geste nous dit que les valeurs éthiques et la conscience morale ont encore droit de cité; qu’il y a encore et qu’il y aura toujours des personnes intègres qui auront le courage de leurs convictions.

Nous espérons que votre geste fera bouger le Gouvernement et que le Commissaire à l’intégrité prendra acte de votre importante et sérieuse dénonciation.

Merci pour l’exemple que vous donnez aux jeunes et aux moins jeunes de notre pays.

Nous espérons que vous trouverez sur votre chemin réconfort et soutien et que vous obtiendrez un travail qui corresponde à vos aspirations.»

Commentaire laissé sur le site ce matin, vendredi 22 novembre

Actualités politiques

22 novembre 2013

M D. Sevigny dit :

Nous avons besoin de plus d’héros et d’héroïnes comme vous . Merci d’avoir donner la priorité à l’intérêt public . Les gens comme vous sont trop rares et devraient toujours être récompensés et promus pour leur courage .

Les citoyens doivent toujours être vigilants envers des gouvernements et ministères qui sont là , soit disant , pour « protéger nos intérêts et gérer sainement les affaires de l’État » .

Je suis sûr qu’en 2014 vous trouverez un emploi digne de votre courage , de votre sens de la justice et de votre intégrité .

Tous mes voeux de succès vous accompagnent .

Encore une fois , Merci !»

 

Près de 30 000 $ pour la dénonciatrice

Actualités politiques

22 novembre 2013

ST_LeDevoir

Référence: «Près de 30 000 $ pour la dénonciatrice», Le DevoirGuillaume Bourgault-Côté, 22 novembre 2013

(Nous nous permettons de reproduire le texte dans son ensemble)

«Depuis deux semaines, le manège se répète chaque jour : le facteur qui dessert les locaux du Conseil national des chômeurs (CNC) laisse quelques dizaines de lettres adressées à la dénonciatrice Sylvie Therrien. Chacune contient un chèque. Et les dons s’accumulent, représentant jusqu’ici plus de 28 000 $.

«« Ça dépasse tout ce à quoi on s’attendait », dit Pierre Céré, porte-parole de l’organisme qui mène campagne pour aider Sylvie Therrien. Cette dernière a été congédiée de Service Canada pour avoir divulgué au Devoir l’existence de quotas de prestations à couper que doivent atteindre les fonctionnaires chargés de débusquer les fraudeurs du régime d’assurance-emploi (485 000 $ par fonctionnaire).

«Plus de 500 donateurs

«Avant le passage du facteur jeudi et le relevé des dons faits en ligne, le CNC dénombrait 530 donateurs qui ont participé à la campagne « Aidons Sylvie Therrien », présidée par l’ex-députée bloquiste Suzanne Tremblay. « On a reçu des dons de 5 $, d’autres de 500 $, avec une moyenne de 30-40 $ par personne », indique M. Céré. À part le Bloc québécois (1000 $) et quelques petits syndicats, la totalité des contributeurs est des particuliers.

«Tout l’argent amassé sera versé à Sylvie Therrien — qui disposera alors d’une somme non imposable (au même titre que les gains de loterie). Le CNC a pris à sa charge les frais d’administration et la campagne de publicité mise sur pied pour promouvoir la campagne. « Pour nous, c’est aussi une campagne politique », explique Pierre Céré.[…]

«Résidante de Vancouver, Sylvie Therrien fera le voyage à Montréal au début décembre pour accompagner M. Céré dans une tournée d’organismes affiliés au CNC, principalement dans l’est du Québec. Différentes collectes de fonds seront organisées.

«Soutien néodémocrate

«Suspendue sans solde en mai, Mme Therrien n’a pas touché de salaire depuis, à l’exception de quelques remplacements comme aide dans des classes d’écoles francophones de la région de Vancouver. Elle a eu droit pendant un temps à des prestations maladie de l’assurance-emploi (pour stress et anxiété), mais aucune prestation d’assurance-emploi puisqu’elle a été congédiée pour inconduite. Incapable de payer son loyer, la dame de 53 ans est déménagée chez un ami.

«Jeudi, elle témoignait par courriel d’une « grande émotion » devant la vague de sympathie que son histoire a soulevée. Selon elle, le geste atténue un peu « la rupture émotionnelle » provoquée par « la perte de statut, la perte d’un milieu de travail et la perte de stabilité financière ».

«Sylvie Therrien a aussi reçu un coup de pouce du Nouveau Parti démocratique, jeudi. L’opposition officielle a publié un communiqué qualifiant le congédiement de Mme Therrien de « geste de représailles sans précédent ». Il invite les Canadiens à « donner généreusement » à la campagne du CNC, mais ne fait pas de don officiel. « Il faut être prudent dans nos sorties, estime Robert Aubin, critique du NPD en assurance-emploi. C’est une employée défendue par un syndicat, il y a des recours en cours, on ne veut pas mettre de bâtons dans les roues. »

 

Référence: «Près de 30 000 $ pour la dénonciatrice», Le DevoirGuillaume Bourgault-Côté, 22 novembre 2013

 

Page 30 of 104« First...1020...2829303132...405060...Last »

Poser une question

Valider