Le « Pas tannés de mourir? » de Francine Pelletier

Actualités politiques

20 novembre 2014

Il vous manquait d’arguments pour venir marcher contre l’austérité, le 29 novembre prochain? Lisez la chronique « Pas tannés de mourir? » de Francine Pelletier, dans Le Devoir, dont voici de larges extraits :

«[…]

«À l’arrière-scène, le gouvernement. Celui d’Ottawa, d’abord, qui, depuis l’élection des conservateurs en 2006, a serré la vis, non seulement à Radio-Canada, mais à l’accès à l’information, aux données scientifiques, aux tournées culturelles, aux réfugiées, aux chômeurs, aux centres de femmes et aux bélugas du Saint-Laurent. Celui de Québec également qui, depuis avril 2014, ne vit qu’à une enseigne, l’austérité, et procède impassiblement à des coupes sans précédent. Devant le massacre qui s’opère à Radio-Canada, le premier ministre Couillard s’est contenté d’ailleurs d’opiner du bonnet, offrant un autre exemple de sa surdité d’oreille devant les implications culturelles pour le Québec.

«Alors que nos dirigeants accusent, eux, un certain embonpoint, les perspectives d’avenir, elles, n’auront jamais été aussi maigres. Il faut éviter les allusions personnelles, je sais, mais le contraste est quand même saisissant : nos leaders engraissent et nous, légendaire classe moyenne, on s’étiole.

«Et nous voilà arrivés à la toile de fond : le monde ordinaire. « Malgré la percée technologique, malgré une croissance de la productivité de la main-d’oeuvre de 50 %, malgré l’arrivée massive des femmes sur le marché du travail, malgré tout ça, le revenu de la famille moyenne n’a pas bougé depuis 30 ans », dit l’économiste canadien Jim Stanford. De plus, selon l’Institut de recherche et d’information socio-économiques, l’endettement des ménages québécois a plus que triplé entre 1976 et 2012, passant de 40 % à presque 140 % du revenu annuel. Au Québec comme ailleurs en Amérique, « le phénomène majeur des 30 dernières années est l’augmentation toujours plus grande des inégalités ».

Selon The Onion, l’équivalent de Charlie Hebdo aux États-Unis, l’écart entre riches et pauvres — « cette vaste étendue millénaire qui inspire humilité et émerveillement » — devrait être déclaré la huitième merveille du monde puisqu’un des symboles les plus durables de l’évolution humaine. En effet, les riches s’enrichissent et, tout le contraire de nous, travaillent aujourd’hui moins fort pour leur argent, les pauvres augmentent et la classe moyenne est saignée à blanc. Derrière cette pyramide immonde, des paradis fiscaux mis en place depuis les années 50 mettent aujourd’hui « plus de la moitié du stock mondial d’argent hors de portée des finances publiques », comme l’explique le documentaire Le prix à payer de Harold Crooks.

On se demande, en fait, comment on peut assister aussi docilement à notre propre appauvrissement, pas seulement économique mais aussi politique, social et culturel. À tous les niveaux, on se fait manger la laine sur le dos. Vous n’êtes pas tannés de mourir, bande de caves ? demandait le poète Claude Péloquin. Quarante ans plus tard, la phrase paraît plus prophétique que jamais.»

image_dimensions

Venez marcher avec nous, dans les rues de Montréal et Québec!

 

Source :
«Pas tannés de mourir?», Le Devoir, Francine Pelletier, 19 novembre 2014

Caricature: Délais inacceptable dans le traitement des dossiers d’assurance-emploi

Actualités politiques

20 novembre 2014

ZAG, 19 novembre 2014

ZAG, 19 novembre 2014

Refusons l’austérité

Actualités politiques

12 novembre 2014

image_dimensions

Nous appelons l’ensemble de la population du Québec à se mobiliser. Depuis son premier budget d’austérité, en juin dernier, le gouvernement de Philippe Couillard a décidé de fragiliser le Québec. En faisant preuve d’une attitude méprisante envers l’ensemble de la société civile, le gouvernement prétend, par des pseudo-consultations, ouvrir un dialogue social alors qu’il se livre dans les faits à un véritable monologue où toutes les décisions sont prises d’avance.

 

Rien n’est épargné : le programme d’aide sociale, les caisses de retraite des secteurs municipal et universitaire, les conservatoires de musique, les services d’aide aux devoirs des enfants, les subventions pour les petits-déjeuners scolaires, en passant par les programmes publics les plus intéressants des dernières décennies : le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) et le réseau des garderies publiques.Pour les travailleurs et travailleuses du secteur public, les ballons d’essai sont tellement nombreux au-dessus de la colline Parlementaire qu’ils ne savent plus où donner de la tête. Fermeture des agences de santé, fusion de dizaines de CSSS, les annonces sont plus inquiétantes les unes que les autres. Et les rumeurs de fermetures de services à la population se multiplient à vitesse grand V.Le temps de la mobilisation pour sauvegarder le Québec que nous voulons est arrivé. Une société égalitaire qui prend soin de ses enfants, de ses malades et de ses aînés. Le Québec dont nous sommes fiers qui a su, au fil des luttes des dernières décennies, se distinguer par des programmes sociaux accessibles et de qualité pour l’ensemble de la population.INDIGNEZ-VOUS, SOYEZ DE LA RIPOSTE!
Grande mobilisation à Montréal et à Québec le samedi 29 novembre prochainNous vous attendons en grand nombre à cette grande manifestation qui se tiendra simultanément dans les deux villes pour dire non à la démolition de l’État social du Québec.
Montréal : Place du Canada (angle Peel et René-Lévesque) à 12 h
Québec : Parc des Champs-de-Bataille (plaines d’Abraham) à 12 h

 

Page 30 of 110« First...1020...2829303132...405060...Last »

Poser une question

Valider