Nouveau-Brunswick. 500 personnes présentes, une ambiance survoltée, mobilisée.

Actualités politiques

10 septembre 2018

Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC), représentés par Pierre Céré (porte-parole du CNC), Julie Brassard (Mouvement Action-Chômage de Charlevoix) et Line Sirois (Action-Chômage de la Côte-Nord, par téléphone) étaient présents à l’assemblée publique des travailleurs et travailleuses de l’industrie saisonnière de la Péninsule Acadienne et des régions rurales du
Nous avons officialisé une alliance entre le Québec et le Nouveau-Brunswick dans un combat commun contre le trou noir vécu par les saisonniers.


Nous demandons, d’une même voix, que les régions où prédominent l’emploi saisonnier soient désignées « régions protégées », et que les saisonniers de ces régions y soient protégés avec un critère d’admissibilité fixé à 420 heures, un plancher de 35 semaines de prestations pour en finir avec le trou noir, et un diviseur fixé à 12. Et nous demandons une rencontre avec le Ministre Duclos afin de discuter des solutions que nous proposons. Des solutions structurantes et aidantes pour nos régions et pour les travailleurs et travailleuses de l’industrie saisonnière.
C’est une alliance, et ce n’est que le début!


Bravo à nos frères et nos soeurs de la Péninsule Acadienne!

 

acadie 1 acadie 2 acadie3

 

Travailleurs saisonniers: unis pour trouver une solution «définitive» au «trou noir»

Actualités politiques

10 septembre 2018

drapeau

 

Afin de symboliser leur nouvelle alliance, Pierre Céré, porte-parole du Conseil national des chômeurs, basé au Québec, a brandi le drapeau du Nouveau-Brunswick. Alma Breau-Thibodeau, présidente du Comité d’action de l’assurance-emploi de la Péninsule acadienne, a brandi le drapeau du Québec. Le drapeau Acadien est porté par Alain Cormier, vice-président du comité.-Acadie Nouvelle: David Caron.

 

 

 Trou noir : front commun de travailleurs du Québec et de l’Acadie

Des travailleurs du Québec et de l’Acadie se sont unis samedi pour faire front commun contre le « trou noir » de l’assurance-emploi. Quatre cents travailleurs saisonniers se sont retrouvés à Inkerman, dans la Péninsule acadienne.

Pierre Céré, de Montréal, le porte-parole du Conseil national de l’assurance-emploi, était présent à la rencontre.

On demande que les travailleurs saisonniers soient aussi protégés, lance-t-il. Avec une meilleure admissibilité fixée à 420 heures et avec un plancher de prestation à 35 semaines pour éviter d’avoir à vivre le trou noir.

Le taux de chômage pour l’ensemble du Québec (période du 9 septembre au 6 octobre 2018)

Actualités politiques

10 septembre 2018

Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (carte) : 14,7%
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 420 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Québec (carte) : 3,8 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Trois-Rivières (carte) : 4,8 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Centre-Sud du Québec (carte) : 2,9%
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Sherbrooke (carte) : 4 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Montérégie (carte) : 4,1 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Montréal (carte) : 6,2%
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 665 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Centre du Québec (carte) : 6,6 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 665 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Nord-Ouest du Québec (carte) : 6,5 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 665 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Bas-Saint-Laurent–Côte-Nord (carte) : 7,1%
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 630 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Hull (carte) : 4,7 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Chicoutimi-Jonquière (carte) : 6,7 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 665 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Cliquez ici pour connaître le taux de chômage des autres régions du Canada.

Page 2 of 11512345...102030...Last »

Poser une question

Valider