Un pas dans la bonne direction… Mais il reste du chemin à faire !

Actualités politiques

21 août 2018

Source
Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC)
11:30 ET

MONTRÉAL, le 21 août 2018 /CNW Telbec/ – Le gouvernement canadien a annoncé hier la mise en œuvre d’un projet pilote visant les travailleurs et les travailleuses de l’industrie saisonnière de 13 régions du pays : douze d’entre elles étant situées dans l’Est du Canada, dont cinq au Québec. Ainsi entre le 5 août 2018 jusqu’au 30 mai 2020, ceux et celles qui se qualifient comme saisonniers dans ces 13 régions désignées pourront bénéficier d’une période de 5 semaines de prestations supplémentaires.

Nous constatons que le gouvernement prend acte de la réalité saisonnière du travail dans plusieurs secteurs économiques, et donc de la réalité du travail et du chômage pour des milliers et des milliers de nos concitoyens dans de nombreuses régions québécoises et des Provinces Atlantiques.

Il s’agit d’une mesure positive, mais le pas qui vient d’être fait devra se rendre plus loin. En effet, pour Line Sirois, directrice d’Action-Chômage de la Côte-Nord, et présidente du Conseil national des chômeurs et chômeuses, « il faut faire plus, il faut protéger nos régions, protéger l’industrie saisonnière, protéger notre monde ; l’hiver, il n’y a pas d’autres emplois disponibles ici, il faut s’assurer que les gens aient suffisamment de prestations de chômage jusqu’à la reprise de l’emploi. Ces 5 semaines de plus sont un bon début, mais ce sera insuffisant pour vraiment régler le problème. Des gens vont continuer à vivre le trou noir ».

Il reste du chemin à faire, et la solution réside probablement dans la désignation des régions connaissant une proportion plus forte de travailleurs et de travailleuses saisonniers par rapport à la population active totale comme « régions protégées » visant ainsi l’admissibilité et la durée des prestations.

C’est pourquoi, nous demandons un statut particulier de « régions protégées » pour les régions qui sont sont aux prises avec ces réalités saisonnières de l’emploi et du chômage.

SOURCE Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC)

Renseignements : Pierre Céré, 514 606-4074 ou 514-933-3553

Prof, une job de gras dur ?

Actualités politiques

9 août 2018

En 2014-2015, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec rapportait que pas moins de 46% des professeur·e·s du réseau collégial possédaient un statut précaire.

Afin de mieux comprendre la réalité de cette frange de travailleurs·euses, nous présenterons trois cas types de professeur·e·s n’ayant pas de poste permanent, en fonction de leur accès (ou non) à une stabilité professionnelle et à un revenu suffisant. Les différents profils présentés ne visent pas à positionner le corps professoral en des rapports antagonistes, mais plutôt à signaler les écueils de certaines formes de contrat de travail du système collégial.

La professeure à statut précaire à temps complet au secteur régulier

Cela fait déjà dix ans qu’Elnaz enseigne au même cégep, en politique. Depuis six ans, sa trajectoire professionnelle s’est stabilisée. Chaque session, elle obtient une charge d’enseignement à temps complet. En plus de lui offrir une paix d’esprit, sa situation professionnelle lui a permis de réaliser certains projets avec sa compagne de vie, dont l’achat récent d’une demeure et l’agrandissement de leur famille.

Malgré la sécurité dont elle a bénéficié ces dernières années, Elnaz vient cependant d’apprendre que ses conditions de travail seraient modifiées à la prochaine session. En effet, en raison d’une baisse de la population étudiante et des récentes compressions budgétaires, un collègue d’un autre cégep a malheureusement été mis en disponibilité. Ainsi, se retrouvant sans charge dans son propre cégep, il risque de donner les cours qui, autrement, auraient été pourvus par Elnaz. Par conséquent, cette dernière n’obtiendra peut-être pas un statut à temps complet, et ce, pour une durée indéterminée.

Cliquez ici afin de lire l’article complet.

Le taux de chômage pour l’ensemble du Québec (période du 8 juillet au 11 août 2018)

Actualités politiques

9 juillet 2018

Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (carte) : 14,4%
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 420 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Québec (carte) : 3,9 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Trois-Rivières (carte) : 5,2%
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Centre-Sud du Québec (carte) : 2,3%
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Sherbrooke (carte) : 4,7 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Montérégie (carte) : 3,9 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Montréal (carte) : 6,2%
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 665 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Centre du Québec (carte) : 5,2 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Nord-Ouest du Québec (carte) : 7,1 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 630 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Bas-Saint-Laurent–Côte-Nord (carte) : 6,7%
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 665 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Hull (carte) : 4,9 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 700 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Chicoutimi-Jonquière (carte) : 6,6 %
Avec ce taux, il faut avoir travaillé un minimum de 665 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Cliquez ici pour connaître le taux de chômage des autres régions du Canada.

Page 2 of 11412345...102030...Last »

Poser une question

Valider