Des travailleurs occupent des bureaux de Services Canada dans l’Est-du-Québec et au Nouveau-Brunswick

13 février 2018

Le lundi 12 février 2018 – Des travailleurs de l’Est-du-Québec et du Nouveau-Brunswick occupent depuis 10 heures ce matin près d’une dizaine de bureaux de Services Canada.
Exaspérés par l’inaction du gouvernement fédéral face au trou noir de l’assurance-emploi, ils réclament des mesures d’urgence pour venir en aide aux travailleurs pénalisés par les règles de
la réforme de l’assurance-emploi.

accn

« Il y a un mois exactement, nous avons fait un siège de 36 heures dans les bureaux du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, à Québec. Il nous avait dit qu’il en ferait une priorité pour faire avancer le dossier. Depuis ce temps, absolument rien n’a bougé, a vivement déploré le président de la CSN Côte-Nord, Guillaume Tremblay en expliquant que chaque semaine qui passe signifie un nombre toujours plus grand de familles dans la misère. Pour plusieurs travailleurs, ça signifie zéro revenu pour une période aussi longue que 20 semaines. C’est inacceptable. Plus le temps passe, plus la situation s’aggrave.Le gouvernement doit trouver une solution dès maintenant. » Les travailleurs sont déterminés à maintenir leur siège dans les différents bureaux de Services Canda de l’Est-du-Québec et du Nouveau-Brunswick tant et aussi longtemps que le gouvernement fédéral ne leur fournira pas de réponse. Ils demandent au ministre Duclos de mettre en place des mesures d’urgence pour les travailleurs touchés de plein fouet dans les régions concernées.

140 heures de + pour 6 semaines de –
Le bas taux de chômage au pays pénalise les travailleurs de l’industrie saisonnière de ces régions dans le calcul de leurs prestations d’assurance-emploi les condamnant à être privés de revenus pendant plusieurs semaines. Ils doivent dorénavant travailler 140 heures de plus pour recevoir 6 semaines de prestation de moins, une exigence inéquitable qui ne correspond aucunement à la réalité économique de ces régions.
« Ce sont ceux et celles qui gagnent leur vie d’un travail saisonnier dans le secteur de la pêche, de la forêt, de la construction et du tourisme qui sont les premières victimes de ce qui est convenu d’appeler le trou noir de l’assurance-emploi. Ces travailleurs sont pourtant indispensables au développement économique des régions de l’Est-du-Québec. Les entreprises saisonnières doivent pouvoir compter sur cette main-d’œuvre formée et compétente en haute saison. Il en va du développement économique de nos régions », a ajouté Line Sirois d’ActionChômage Côte-Nord.

«La situation est urgente. Le gouvernement Trudeau avait pris l’engagement de revoir les règles de l’assurance-emploi en campagne électorale. Il doit saisir l’occasion pour tenir parole et poser des gestes concrets. Le temps presse. Les travailleurs veulent de l’action maintenant », a conclu Fernand Thibodeau du Comité d’action de l’assurance-emploi des travailleuses et travailleurs saisonniers de l’Acadie.

Suivez le siège d’heure en heure en visitant la page Facebook d’Action-Chômage CôteNord:
facebook.com/Action-Chômage-Côte-Nord-101468659935102/

 

Voici une liste des articles des médias qui ont suivis l’événement :

Des actions simultanées sont menées dans les bureaux de Service Canada dans l’Est et au Nouveau-Brunswick pour dénoncer une situation difficiles pour les travailleurs saisonniers.

http://www.rcinet.ca/fr/2018/02/12/contre-le-%E2%80%89trou-noir%E2%80%89-de-lassurance-emploi-qui-mine-la-vie-des-chomeurs/

 

Le Comité d’action assurance-emploi du Nouveau-Brunswick s’est allié au mouvement québécois Action chômage Côte-Nord pour cette journée de manifestation.

Pour l’occasion, des manifestations ont également eu lieu dans des villes du Québec, lundi.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1083488/manifestation-nouveau-brunswick-trou-noir-tracadie

https://www.acadienouvelle.com/actualites/2018/02/12/travailleurs-saisonniers-manifestent/

 

Les manifestants ont investi les bureaux de Service Canada à Forestville, Baie-Comeau, Sept-Îles, Chandler, Cap-aux-Meules et dans quelques municipalités du Nouveau-Brunswick.

Regarder le bulletin de nouvelle  TVA

http://www.tvanouvelles.ca/2018/02/12/des-travailleurs-saisonniers-manifestent-dans-lest-du-quebec

 

Une manifestation silencieuse a eu lieu dans les bureaux de service Canada de Cap Aux Meules par des militants CSN accompagné d’un travailleur victime du trou noir dans le dossier de l’assurance emploi .Le but de cette action est de forcer le gouvernement a trouver des solutions rapidement,

https://www.facebook.com/groups/939503369525172/permalink/1046499722158869/

 

Sur le coup de 10 h lundi, le président du Conseil central Côte-Nord-CSN, Guillaume Tremblay, a indiqué que le siège qui venait de s’amorcer se poursuivrait aussi longtemps que le ministre Jean-Yves Duclos, responsable de l’assurance-emploi, n’agirait pas et que les forces de l’ordre n’interviendraient pas. « On va faire ça de façon pacifique tant que M. Duclos (le ministre responsable) ne bougera pas. On veut des mesures d’urgence pour corriger le tir », a-t-il alors souligné.

http://www.lemanic.ca/loccupation-bureaux-de-service-canada-aura-ete-de-courte-duree/

 

Les manifestants qui sont en fin de prestations d’assurance-emploi veulent rappeler au gouvernement Trudeau ses engagements préélectoraux.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1083476/une-dizaine-de-bureaux-dassurance-emploi-occupes-par-des-chomeurs

Poser une question

Valider