La mobilisation bât son plein contre le trou noir

4 décembre 2017

Grace à sa grande mobilisation contre le trou noir, L’équipe du Comité Action-Chômage Côte-Nord a fait amplement parler d’elle dans les médias dans les derniers jours.

Voici la liste de plusieurs articles que vous pouvez consulter pour en savoir d’avantage :

https://www.facebook.com/notes/tvr7/mobilisation-monstre-%C3%A0-forestville/10155014980468456/

http://www.journalhcnouest.com/mesure-durgence-exigee-une-mobilisation-sans-precedent-a-forestville/

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1069372/chomage-emploi-syndicat-assurance-cote-nord-forestville

http://www.journalhcnouest.com/les-villages-ca-meurt-un-peu-comme-le-font-les-gens/

http://www.journalhcnouest.com/alerte-au-trou-noir-lindustrie-du-tourisme-en-peril/

http://www.tvanouvelles.ca/2017/11/24/manifestation-pour-denoncer-la-prolongation-du-trou-noir

http://www.journalhcnouest.com/alerte-au-trou-noir-on-use-notre-sante-a-essayer-de-passer-au-travers-et-survivre-marlene-thiffault-chomeuse/

 

De plus une motion a été déposé à l’assemblé nationale.

Motion de l’opposition officielle

Le gouvernement fédéral doit mettre fin au phénomène du trou noir

Moi et le député de Rimouski et porte-parole à l’opposition officielle en matière d’emploi, de lutte à la pauvreté et de solidarité sociale, Harold LeBel, sommes heureux d’annoncer que les membres de l’Assemblée nationale ont approuvé, à l’unanimité, la motion déposée par l’opposition officielle sollicitant l’Assemblée nationale à demander au gouvernement fédéral de revoir sa façon de calculer les prestations de l’assurance-emploi.
« Malgré les belles promesses du Justin Trudeau de trouver une solution au problème de l’assurance-emploi, rien n’a été fait concernant le phénomène du trou noir où plusieurs travailleuses et travailleurs saisonniers se retrouvent sans revenu entre la fin des prestations et le début du retour au travail. Ce phénomène est d’autant plus important dans l’Est-du-Québec où les emplois saisonniers sont nombreux. Le gouvernement fédéral doit se mettre au diapason des réalités régionales», explique Harold LeBel.

Pour ma part, c’est 16 000 personnes au Canada et environ 6 500 personnes au Québec qui se retrouvent aux prises avec le phénomène du trou noir. C’est une situation intolérable ! Le trou noir participe à l’exode des travailleurs dans nos régions, ce qui a pour conséquence de freiner le développement économique. Les emplois saisonniers sont essentiels à la vitalité régionale, et nous avons besoin de main-d’œuvre pour y répondre. Si le gouvernement fédéral ne réajuste pas son calcul des prestations, ce sont des secteurs importants de notre industrie régionale qui risque de disparaître.

La motion se lit comme suit :

« Que l’Assemblée nationale demande au gouvernement fédéral de revoir sa façon de calculer les prestations de l’assurance-emploi afin de mieux répondre aux besoins des travailleurs et travailleuses qui occupent un emploi saisonnier. Qu’elle rappelle que la baisse du taux de chômage engendre de lourdes conséquences pour ces hommes et ces femmes qui occupent des emplois importants pour l’économie des différentes régions du Québec ».

Poser une question

Valider