COMMUNIQUÉ DE PRESSE: Rapatrier au Québec l’assurance-emploi

29 avril 2012

Montréal, dimanche 29 avril 2012 –  Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) réclame le rapatriement au Québec du régime d’assurance-emploi. Une campagne publique a débuté cette fin de semaine, avec la parution et la distribution de 60 000 exemplaires d’un document venant appuyer la démarche. Il y aura aussi une tournée d’assemblées publiques au cours des mois de septembre et octobre prochains.

Lors d’une conférence de presse tenue à Montréal, ce matin, les leaders du CNC, soient Pierre Céré, porte-parole, et Danie Harvey, membre de l’exécutif, ont dévoilé les principaux arguments, rappelant entre autres que le gouvernement fédéral a failli à ses responsabilités en la matière. Ils ont aussi exprimé l’importance des changements réclamés, tout en soulignant que le Québec possède l’expérience et les infrastructures pour assumer ce programme. Le CNC compte mener une campagne non partisane, s’adressant à la population québécoise et visant cet objectif : rapatrier au Québec l’assurance-emploi.

 

L’ex-actuaire en chef du Programme d’assurance-emploi, Michel Bédard, ainsi que l’économiste Pierre Fortin favorisent cette voie

Étaient aussi présents à cette conférence de presse l’ex-actuaire en chef du Programme d’assurance-emploi, Michel Bédard, ainsi que l’économiste Pierre Fortin. Monsieur Bédard a témoigné du fait que « le régime fédéral est coûteux et mal administré, fondé sur des lois accommodantes qui permettent à ce gouvernement de détourner des milliards de dollars » alors que Monsieur Fortin a souligné que « le transfert à Québec de la compétence fédérale actuelle en matière d’assurance-emploi permettrait une meilleure adaptation du programme aux besoins propres du Québec, moins de complications pour les citoyens et une plus grande facilité d’améliorer constamment le système ».

 

Ramener l’assurance-emploi à sa fonction première : protéger les travailleurs

Des milliers de cotisants à l’actuel régime fédéral d’assurance-emploi, plus de un sur deux, n’ont pas accès aux prestations lorsqu’ils en ont besoin, conséquences malheureuses de règles complexes, confuses et arbitraires. D’ailleurs, les récentes annonces du budget Flaherty en matière d’assurance-emploi vont empirer la situation.

Pour le Conseil national des chômeurs, l’objectif est clair : un programme québécois d’assurance-chômage assumerait sa fonction première, soit celle de protéger les travailleuses et les travailleurs en leur assurant une sécurité économique entre deux emplois.

 

Une solide campagne publique

La présente campagne se déroulera dans toutes les régions du Québec. Le CNC poursuivra, sans relâche et avec la même détermination, cet objectif du rapatriement au Québec de l’assurance-emploi.

« Le constat est simple, et à la fois brutal : le régime fédéral d’assurance-emploi a failli et sa gestion est arbitraire et va contre la population. Le Québec peut, par délégation de pouvoir, rapatrier ce programme. Nous interpellons la classe politique québécoise afin qu’elle se prononce  sur la question », ont conclu les leaders du CNC.

 

– 30 –

 

Source : Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC)

Informations : Pierre Céré, 514 606-4074

Danie Harvey, 1 418 436-1436

www.lecnc.com

Poser une question

Valider